S'inscrire

Se Connecter
Email :

Mot de Passe :

Nous Contacter

Aide à l'utilisation

4 Avril 2011

La première CLE est en ligne : accès par le piano central


28 Avril 2011

Le Forum est en ligne : inscription et connexion requises pour écrire des messages


Pour mener à bien l’éducation de l’enfant et viser son développement dans sa globalité, la musique est un terrain de prédilection qui associe, si on sait se mettre à sa portée et utiliser son langage, rêve, imaginaire, jeux, et découverte.


Le conte musical « A l b a n  e t  l e s  7  p r i n c e s s e s  A r c - e n - c i e l » met en scène et retranscrit tous les symboles musicaux dans le monde de l’imaginaire et de l’intuition. L’enfant, tout naturellement, s’assimile au héros du conte, Alban, et commence à le suivre sur le chemin musical et initiatique qu’il propose : la découverte de tout ce qui le fonde.

En parcourant le chemin d’apprentissage de la « Vie » à travers la Musique et plus concrètement à travers la pratique d’un instrument comme le Piano, l’enfant tout comme Alban apprend à se connaître et développe progressivement tous les niveaux de son être.

Chaque étape franchie à travers les différents mondes et royaumes imaginaires qu’il parcoure, lui permette d’appréhender tous ses espaces fondateurs, son intuition, sa réflexion, ses émotions et ses sentiments qu’il valide petit à petit à travers l’exercice pratique de son instrument.

Par cet apprentissage et le travail sur le monde intérieur qui le constitue, l’enfant apprend à se perfectionner de façon équilibrée et à acquérir de nouvelles compétences.

Cette démarche nouvelle dans l’enseignement musical à travers l’imprégnation de l’imaginaire, l’appropriation d’un conte musical et d’une histoire symbolique, rejoint les théories pédagogiques de Maria MONTESSORI à propos de l’éducation de l’enfant :

« L’enfant se construit par lui lui-même. Il a au-dedans de lui un maître qui a lui-même un programme et une technique éducative. Ce sont les lois naturelles du développement psychique, des forces vitales et pulsionnelles en marche qui le pousse à chercher, conquérir, s’approprier son apprentissage. »







L'ECOL E  DE PI ANO  AL BAN




PRESENTATION



L'Ecole de Piano Alban est un centre musical de développement et d’harmonisation des facultés d’apprentissage de l’enfant, un centre d’éveil de ses capacités créatives.

Elle prend appui sur le conte musical « Alban et les sept princesses arc-en-ciel » pour découvrir l’univers musical et plus particulièrement celui du piano.





Généralement au terme de deux années d’éveil musical l’enfant qui a baigné jusqu’alors dans un univers intuitif, ludique et créatif, se voit soudainement projeté dans le monde conceptuel de l’adulte.

Bien souvent, l’étude du solfège, à travers la lecture des notes, du rythme, et toutes les bases de la théorie musicale, deviennent contraignantes et la musique, au regard de l’enfant, se vide peu à peu de son sens et de son intérêt.

La pratique instrumentale et plus généralement les études musicales institutionnelles, ne proposent pas de liens entre imaginaire et formulation, intuition et conceptualisation.




PASSERELLE





L'Ecole Alban organise son enseignement autour de ce lien, de cette passerelle, qui retranscrit tout le langage musical à travers le monde intuitif et symbolique de l'enfant.







OUVERTURES ET DEVELOPPEMENT




Il est essentiel pour mener à bien l'éducation de l'enfant de viser son développement dans sa globalité.

La musique comme support, joue un rôle primordial dans l'harmonisation et l'équilibre de toutes ses facultés d'apprentissage que sont respectivement pour l'enfant les plans de son intuition, de sa structure mentale, de ses affects, de ses émotions et enfin de son corps.











C'est toujours par le corps et l'imaginaire que l'enfant restitue son apprentissage ; c'est en se conformant à cette logique que son évolution psychique peut trouver dans la pratique musicale, un terrain fertile de développement et de pleine expansion.








GESTUELLE PIANISTIQUE






L'Ecole Alban propose un travail sur le corps et une étude approfondie de la technique pianistique. L’apprentissage d’une gestuelle dès le plus jeune âge vise à libérer et à concrétiser à travers la pratique de l’instrument, toute l’expressivité de l’enfant.










LES COURS




1/ L'ORGANISATION

Les cours réunissent les disciplines suivantes :

* L’atelier collectif (1H),

* Le cours individuel de piano (30'),

* La séance d’écoute collective (30’),

soit 2 heures hebdomadaires.


2/ LE PLANNING

L’ATELIER COLLECTIF DU MERCREDI :

* La Matinée : 1ère année
De 9h30 à 10h30 (5ans1/2 / 6 ans)
De 10h45 à 11h45 (7 / 8ans)
De 12h00 à 13h00 (9 / 10ans)

* L’après-midi : 2ème année
De 14h30 à 15h30

LES COURS PARTICULIERS DE PIANO :

Les Lundis, Mardis et Jeudis de 17H30 à 20H
Les Mercredis de 16H30 à 20H


3/ L’ATELIER COLLECTIF

L’atelier collectif réunit six enfants et s’organise autour de deux pôles :

L’ATELIER MUSIQUE :

* Symbolique et créativité ou Corps - vécu corporel de la notion musicale étudiée (30’).


L’ATELIER DE GESTUELLE AU PIANO :

* Consacré à l’étude gestuelle, cet atelier étudie tous les mouvements du jeu pianistique - Physiologie, équilibre, posture… (30’).


4/ LA PRATIQUE INSTRUMENTALE

Le cours de piano individuel (30’) se prolonge sur une séance d’écoute dans laquelle l’élève peut suivre et participer au travail de ses camarades (30’).

Le travail individuel et collectif autour de la pratique du piano stimule le développement des capacités d’écoute et de concentration de l’enfant. A travers le partage de cette discipline il se familiarise à jouer devant les autres en développant son sens de la communication et de l’adaptation.




RENSEIGNEMENTS ET INSCRIPTIONS

E C O L E  A L B A N

01 48 07 08 85






Dès l’âge de six ans France Dalibéri montre un profond intérêt pour le piano. Elle commence ses études musicales à sept ans au Conservatoire de Toulon et obtient la Médaille d’Or et le Prix de Perfectionnement à l’unanimité.

C’est à cette occasion qu’elle a l’opportunité d’interpréter le triple Concerto de Beethoven avec l’Orchestre de l’Opéra de Toulon.

Diplômée à 16 ans et poussée par la volonté de se perfectionner, elle rencontre Pierre Barbizet, professeur au Conservatoire Régional de Marseille qui lui dévoile un idéal musical : cette rencontre sera décisive pour l’orientation future de sa profession.

Avide de percer les secrets du piano et de sa technique, elle décide de monter à Paris à la recherche de nouveaux horizons pédagogiques. Elle entre alors dans la classe de Licence de Concert de Lélia Gousseau à l’Ecole Normale Alfred Cortot puis travaille avec Yvonne Loriod, professeur au C.N.S.M. de Paris et enfin avec Anne Quéffelec.

Durant toute cette période, elle suit de nombreux stages de perfectionnement : Flaine, Albi, Biot avec Anne Quéffelec et Evian avec ses « Rencontres Musicales », sous le haut patronage de Mislav Rostropovitch et la direction de Christian Ivaldi...

Après ces multiples enseignements reçus, elle décide de quitter la France et obtient une audition devant Maria Tipo qui remarque son talent de pianiste et de musicienne et la présente au Conservatoire de Genève dans lequel elle tient la classe de Perfectionnement. Admise au concours d’entrée du Conservatoire, c’est deux ans plus tard qu’elle reçoit son Diplôme de Perfectionnement.

Elle débute alors une tournée de concerts en se consacrant entièrement, pendant une dizaine d’années, à la musique de chambre. Elle sillonne la France avec ses formations en duo et en trio, flûte, violon, violoncelle, joue au Palais des Congrès à Paris, puis à Boston (U.S.A.).

C’est avec le Festival des Lacs d’orient (Champagne-Ardennes) qui l’invite à jouer dans le cadre des « Découvertes Jeunes Solistes » qu’elle renoue avec le piano solo en se produisant régulièrement en récitals salués par la presse Auboise.

En 1996, sa rencontre avec le Centre International de Piano dirigé par Marie-Christine Calvet est décisive et lui ouvre de nouvelles perspectives sur les voies d’éducation et d’enseignement musical.

Elle travaille pendant dix ans à ses côtés et devient son assistante formant de nombreux jeunes pianistes à leur métier d’interprète.

Durant toute cette période, elle approfondit les relations qui lient le signe du texte musical, le son et le geste de réalisation instrumentale et commence à découvrir l’art musical sous son aspect symbolique. Cette nouvelle approche oriente ses recherches vers un développement de la pratique instrumentale en accord avec l’harmonisation et l’équilibre de l’être humain dans sa globalité.

Après de nombreuses années d’enseignement en tant que professeur de piano, les travaux de Maria Montessori sur l’éducation et le développement de l’enfant lui révèlent une nouvelle orientation pédagogique.

Elle comprend alors l’urgence de réadapter la formation musicale aux exigences de la jeunesse actuelle en proposant une « passerelle » entre le monde conceptuel de l’adulte et celui plus intuitif et sensible de l’enfant dans son premier contact avec la musique.

En 2006, son conte musical « Alban et les sept princesses arc-en-ciel» concrétise sa conception de l’enseignement de la musique qu’elle décide d’appliquer en fondant l’Ecole de Piano Alban, Centre Musical Educatif pour la Créativité et le Développement de l’Enfant.

A travers la création de son Ecole, France Dalibéri adapte les concepts de Marie-Christine Calvet au monde des enfants et à leur univers symbolique ; en ce sens l’Ecole Alban trouve parfaitement sa place au sein d’Alterpiano à qui elle propose le développement d’une Ecole Juniors, basée sur les mêmes principes et les mêmes aspirations : ceux d’un regard rénové sur l’enseignement et la didactique de la musique et plus particulièrement sur celui du piano.





RENSEIGNEMENTS ET INSCRIPTIONS

E C O L E  A L B A N

01 48 07 08 85